Chatt roms

La Robie est un statut traduit en français et en roumain moderne par « esclavage », mais qui s'apparente davantage à un contrat féodal de servitude personnelle. En 1428, le voïvode moldave Alexandre le Bon fait don de 31 familles tsiganes au monastère Bistrița en Moldavie.Le rob appartenait certes à son maître qui pouvait le vendre, mais ce maître ne pouvait être qu'un voïvode, un boyard ou un monastère, et le rob lui-même pouvait racheter sa liberté, et la revendre ailleurs : c'est pour cela que traditionnellement les Roms portent leur or sur eux, bien visible, sous forme de colliers, bijoux ou dents, afin de montrer leur solvabilité et leur capacité à se racheter. Ces principautés roumaines, vassales des Ottomans, jouissent de leur autonomie contre paiement d’un tribut à Istanbul.

Chatt roms-58

Les Roms ont migré au Moyen Âge de l'Inde vers l'Europe et leurs langues, proches du sindhi et du pendjabi, proviennent du sanskrit, tandis que les Roumains sont des aborigènes des Balkans et leur langue romane, le roumain, est un héritage de la romanisation des Thraces/Daces.

Les Roms sont présents depuis environ un millénaire dans toute l'Europe et la proche-Asie, ainsi que dans certains pays arabes et, depuis une centaine d'années, en Amérique (États-Unis, Mexique et Brésil).

, s'écrit « Rromi », avec deux r, pour éviter les confusions avec les nombreux mots dérivant de Rome.

Les Roms y sont cependant plus communément appelés Țigani (Tsiganes) mais d'autres noms existent, tels Băieși, Căldărari, Cârpari, Lăutari, Rudari et autres, souvent dérivés de leurs métiers.

Quant aux monastères et aux boyards, ils utilisent leurs « robs » comme domestiques ou comme contremaîtres pour faire travailler les paysans serfs.

Ils offrent à quelques-uns une formation et des postes de majordomes ou de comptables.

L'entrée de la plupart des Roms en « Robie » va contribuer au paiement de ce tribut, tandis que les monastères envoient d'immenses richesses au Mont Athos.

Les Roms appartiennent dès lors soit au voïvode, soit aux monastères, soit aux propriétaires terriens : les boyards.

Le juin débute la déportation de « nomades et semi-nomades » en Transnistrie.

Suivent, à partir de septembre 1942, des déportations de Roms sédentaires.

Les Roms, une fois parvenus dans ces trois voévodats, se mirent sous la protection des boyards et des monastères, continuant à exercer leurs métiers traditionnels au service de leurs nouveaux maîtres à travers une servitude de type féodal nommée Robie, ce qui ressemble à la fois à leur nom de Roma et au mot slave « Robota » : travail.

537 Comments

  1. But there are other cam sites that offer the same possibilities so why did camcontacts turn out to be my favorite camsite.

  2. "Yes, Aaron and I are dating," Patrick told The Associated Press.

Comments are closed.